Et Dieu dit :







Et la lumière fut.

Ce que disent les ingénieurs en informatique...
et ce qu'il faut comprendre

Nous allons inscrire ce projet au planning.
On s'en occupera si on a rien d'autre à faire.

Nous tenons à respecter les standard !
Vous n'allez pas remettre en cause tout ce qu'on vient de faire !

La nouvelle version de ce programme est 100% compatible avec la précédente.
On n'a touché à rien.

Différentes approches ont été tentées.
On essaye encore de deviner ce qui se passe.

On approche d'une solution.
On s'est réuni pour prendre un café.

On prépare un rapport complet, selon une approche entièrement nouvelle.
On vient juste d'engager trois punks sortis de l'école.

Ce sera une avancée technologique majeure !
On n'arrive toujours pas à comprendre pourquoi ça marche.

On peut tenir pour assuré que le client sera satisfait.
On est tellement en retard sur le planning, que le client acceptera n'importe quoi.

Les tests préliminaires n'ont pas été franchement concluants.
Cette saloperie a planté dès qu'on l'a lancée.

Les tests ont été vraiment encourageants !
Incroyable ! Ca a vraiment fonctionné !

Il va falloir abandonner le concept en son entier.
Le seul mec qui y comprenait quelque chose vient de démissionner.

C'est en cours.
On est tellement dans la merde que c'est sans espoir.

Nous allons y jeter un coup d'oeil.
Laissez tomber ! On a déjà assez de problèmes comme ça.

Veuillez prendre note et initialiser les documents.
Partageons les responsabilités à propos de ce merdier.

Faites-nous part de vos réflexions.
On écoutera ce que vous avez à dire tant que ça ne remet pas en cause ce qui est déjà fait, ou ce que nous avons décidé de faire.

Faites-nous part de votre interprétation.
On a hâte d'entendre vos imbécillités.

Voyons-nous pour en discuter.
Passez à mon bureau : j'ai encore complètement foiré le truc.

C'est un programme avec un concpt complètement nouveau !
C'est pas du tout compatible avec l'ancienne version.

Le résultat d'années de développement.
On a réussi à en faire fonctionner un - finalement.

Ce programme ne nécessite aucune maintenance.
C'est impossible à déboguer.

Ce programme ne nécessite que peu de maintenance.
C'est quasiment impossible à déboguer.

Faxez-moi les détails.
Je suis trop paresseux pour les écrire.

Nous respectons le standard !
On a toujours fait comme ça et ce n'est pas aujourd'hui qu'on va changer.

Je n'ai pas reçu votre e-mail.
Ca fait des lustres que je n'ai pas vérifié ma messagerie.

Un CD-ROM défectueux.

Un opérateur du Helpdesk d'une société d'informatique reçoit cet appel d'un client désemparé :

Le client : Je viens de recevoir un CD-ROM important mais je n'arrive pas à le lire. Je l'insère convenablement dans le lecteur mais l'ordinateur me réponds que le disque n'est pas présent.
Le Helpdesk : Avez vous mis le CD-ROM dans le bon sens, l'étiquette au dessus ?
: évidemment, vous me prenez pour un con ?
Signalons entre parenthèses que lorsque l'opérateur du Helpdesk pose une question triviale qui résout généralement 90 pourcents des problèmes, le client à toujours l'impression d'être pris pour un con, ensuite vient un long moment de réflection de la part de celui-ci qui se rend compte de la bévue et cherche vainement une excuse lui permettant de s'en tirer la tête haute sans devoir demander d'excuses ou remercier pour le conseil car comme tout le monde le sait il vaut souvent mieux la fermer et passer pour un con que de l'ouvrir et ne laisser aucun doute à ce sujet.
Le Helphesk : Bon ok, pouvez vous essayer votre CD-ROM dans un autre lecteur ?
Le client : Oui, voilà... ca ne va pas non plus.
Le Helpdesk : Et vous avez essayé d'autre CD dans le lecteur pour vérifier si ce ne serait tout simplement pas le lecteur qui serait en panne ?
Le client : Oui, jai essayé 2 autre CD et je sais les lire sans problème.
Le Helpdesk : Votre CD est peut êtrre défectueux, il n'y a pas de griffes dessus ?
Le Client : non, il est nouveau et en parfait état.
Le Helpdesk : Alors là je ne vois pas du tout, vous allez m'envoyer le CD par la poste pour que je puisse voir quel est le problème.
Le lendemain, le colis du client arrive. En le déballlant quel ne fut pas la surprise d'y découvrir un superbe DVD tout neuf.

(Ne cherchez pas  le site Internet sur lequel j'ai copié cette nouvelle, c'est une histoire vraie qui m'est personnellement arrivé, j'ai réellement eu ce client au téléphone !)

Le problème est plus proche qu'on ne le pense

Un opérateur de HelpDesk informatique recoit l'appel suivant :

Le client : Ma souris ne bouge plus.
Le Helpdesk : C'est une souris sans fil, vous avez changé les piles ?
Le client : Non, c'est une souris normale, avec un fil.
Le Helpdesk : Et votre clavier, il fonctionne ?
Le client : Non, il ne fonctionne pas non plus.
Le Helpdesk : Votre ordinateur est peut être planté, celà arrive parfois.
Le client : Que dois-je faire ?
Le Helpdesk : Vous pouvez essayer de l'éteindre et de le rallumer ?
Le client : Oui, voilà, l'image disparaît et quand je le rallume, la même image réapparaît.
Le Helpdesk : Non, vous ne devez pas éteindre l'écran mais l'ordinateur, la boite à vos pieds ?
Le client : A mes pieds ? il n'y a rien à mes pieds ?
Le Helpdesk : A moins que le problème ne se trouve ailleurs ?
Le client : Vous vous avez trouvé ce qui ne va pas ?
Le Helpdesk : Oui, le porblème se situe entre la chaise et l'écran !

Une question de niveau

Un opérateur de HelpDesk informatique recoit l'appel suivant :

Le client : Plus rien ne fonctionne.
Le Helpdesk : Plus rien ne fonctionne ? Pourtant, le téléphone semble fonvctionner correctement ?
Le client : Non, plus rien ne fonctionne !
Le Helpdesk : Votre ordinateur est en panne ?.
Le client : Oui, je n'arrive pas à l'allumer.
Le Helpdesk : Avez vous actionné l'interrupteur à l'arrière de votre ordinateur ?
Le client : Oui, je n'ai éteint et rallumé mias rien ne se passe.
Le Helpdesk : Avez vous vérifié que le cordon d'alimentation est bien branché ?
Le client : Oui
Le Helpdesk : A ses deux bouts .
Le client : Vous me prenez pour un con ?
Le Helpdesk (sur un ton très clme) : Je ne mermettrai pas monsieur.
Le client : Je ne sais pas si c'est important mais j'ai une chôse à vous dire...
Le Helpdesk : Oui, a quoi pensez vous ?
Le client : Celà fait maintenant une heure qu'il n'y a plus d'éclairage dans dans le quartier.
Le Helpdesk (après un moment de réflection) : Je pense savoir quel est le problème.
Le client : Ah ! Dites moi ?
Le Helpdesk : Avez-vous encore ls boites en carton livrées avec l'ordinateur ?
Le client : Pourquoi ?
Le Helpdesk : Pour remettre tout le matériel dedans et nous le rapporter ?
Le client : C'est si grave que celà ?
Le Helpdesk : Oui, vous êtes trop con pour l'utiliser !